Accueil > Études > Maîtrise recherche

Maîtrise recherche 

Centrée sur la formation de chercheurs et créateurs, ce type de maîtrise comporte des activités de recherche ou de création menant à la rédaction d’un mémoire sous la supervision d'un directeur de recheche.

Pourquoi faire une maîtrise recherche?

Faire une maîtrise recherche vous permet de vous pencher sur un sujet qui vous intéresse au plus haut point. Durant votre parcours, vous développerez une connaissance approfondie de votre sujet ce qui vous permettra d’aborderez les défis de la recherche et de participer activement au développement des connaissances scientifiques, technologiques ou artistiques.

À cet effet, elle a pour objectifs de permettre à l’étudiant de:

  • S’approprier des connaissances nécessaires à la compréhension des concepts clés, des théories et des enjeux principaux de son champ de recherche.
  • Maîtriser et de justifier la méthode de recherche utilisée.
  • Exposer et de s’approprier une problématique et de formuler ses objectifs de recherche.
  • Mener son projet de façon à respecter un échéancier réaliste.
  • Respecter les normes, les règles d’éthique et d’intégrité en recherche et de diffusion des connaissances.
  • Analyser ses résultats et de les discuter au regard de la littérature. 
  • Traiter, par écrit et oralement, de façon claire et cohérente, un problème intellectuel d'une certaine complexité.
  • Faire un examen critique des connaissances dans des secteurs particuliers d'un domaine du savoir.

Travail de rédaction 

Tout programme de maîtrise comporte une activité terminale témoignant de l’intégration des connaissances acquises et de la capacité de l’étudiant à traiter, de façon claire et cohérente, un problème intellectuel d’une certaine complexité. Cette activité terminale est un travail de rédaction qui prend la forme, dans un programme de maîtrise recherche, d’un mémoire résultant d’activités de formation à la recherche auxquelles sont attribués de 24 à 33 crédits. (Règlement des études, art. 111 et 113)

Consultez la section mémoires et thèses pour en savoir plus.

Programmes de maîtrise

Découvrez tous les programmes de maîtrise offerts à l'Université Laval.

Compétences à développer à la maîtrise recherche

Objectif, mode de formation, dispositions ou aptitudes nécessaires

Objectif de la maîtrise recherche

Mener avec rigueur les étapes d’une recherche sous la supervision d’experts et participer au développement des connaissances scientifiques, technologiques ou artistiques

Mode de formation privilégié

Atteinte de l’objectif par quelques cours et par la réalisation d’un projet de recherche bien circonscrit dans son envergure et dans le temps sous la supervision d’un expert du domaine

Dispositions, capacités ou aptitudes à mobiliser en contexte universitaire et autres milieux de recherche

Les dispositions, naturelles ou acquises, font appel à des comportements ou des tendances à agir d’une certaine manière. Elles doivent être mobilisées dans différents contextes et avec régularité pour favoriser la réussite, tant académique que professionnelle.

  • Volonté d'aller au-delà des connaissances et des pratiques actuelles.
  • Ouverture à la critique pour en tirer profit.
  • Autodiscipline, motivation et rigueur.
  • Autonomie en faisant des choix et en justifiant ses décisions relativement à son projet.
  • Gestion du stress associé aux échéances, aux résultats ainsi qu’aux relations interpersonnelles.
  • Reconnaissance de la valeur des idées nouvelles et de l’impact de la recherche pour le développement de la société.
  • Formulation de commentaires et de critiques avec considération et rigueur dans la limite de ses connaissances.
  • Adaptation de son discours à des auditoires diversifiés.
  • Utilisation de différents moyens de communication qui font appel à une diversité d'outils.
  • Utilisation pertinente d'outils numériques pour appuyer le développement de ses compétences professionnelles et complémentaires.

Compétences sanctionnées par le diplôme

Expertise professionnelle et connaissances spécialisées sanctionnées par le diplôme

Cette première catégorie regroupe 7 compétences essentielles évaluées par les enseignants, les directeurs d’essai et conseillers de l’étudiant. Elles sont favorisées par les milieux d’enseignement et de recherche.

Chacun des énoncés de compétence est suivi d’actions qui témoignent de son degré de développement. Ces actions font l’objet d’évaluation et doivent être maîtrisées au terme de la formation dans ce programme.

1. Repérer, gérer et analyser l’information et les ressources documentaires pertinentes à son projet de recherche.

  • Utiliser des systèmes d'acquisition et de collecte d'informations à l’aide des technologies de l'information pour réaliser une recherche documentaire.
  • Identifier, accéder et utiliser des ressources bibliographiques adéquates.
  • Reconnaître la fiabilité et la pertinence d’autres sources d’information.
  • Collecter et archiver efficacement l'information (sources premières et secondaires).
  • Rédiger une revue de littérature ou dresser l'état des connaissances actuelles sur la question.

2. Exposer et s’approprier une problématique et formuler ses objectifs de recherche.

  • Disposer des connaissances nécessaires à la compréhension des concepts clés, des théories  et des enjeux principaux de son champ de recherche.
  • Maîtriser et utiliser judicieusement le langage associé à son champ de recherche et aux méthodes pertinentes, y compris le vocabulaire technique ou conceptuel.
  • Connaître les progrès récents liés à son sujet de recherche et en tenir compte dans l'élaboration de son projet.
  • Connaître le cycle de production et de diffusion des nouvelles connaissances.
  • Formuler sa problématique et son hypothèse en considérant les différents courants et savoirs théoriques propres à son sujet.

3. Maîtriser et justifier la méthode de recherche utilisée.

  • Justifier le choix de la méthode de recherche retenue.
  • Approfondir sa connaissance de la méthode ou le cadre théorique en appliquant les principes et les techniques de recherche au problème formulé dans son projet.
  • Démontrer comment la méthode permet de proposer une solution appropriée à un problème ou, dans le cas contraire, exposer pourquoi elle n'y parvient pas.

4. Établir un échéancier réaliste et mener son projet de façon à le respecter.

  • Établir un plan de collaboration avec son directeur de recherche afin de contribuer activement à la gestion de son projet de recherche (identifier les étapes, les échéances et les productions attendues).
  • Planifier stratégiquement les activités à réaliser.
  • Mobiliser ses ressources pour mener à terme son projet de recherche.
  • Gérer son temps efficacement pour compléter son projet de recherche.
  • Déposer les productions attendues dans les délais prévus.

5. Respecter les normes, les règles d’éthique et d’intégrité en recherche et de diffusion des connaissances.

  • Agir dans le respect du concept de responsabilité sociale des entreprises et des organisations.
  • Situer l’impact de son travail de recherche sur la société et sur l’environnement, et appliquer les principes du développement durable.
  • Démontrer des pratiques de travail  préservant la santé et la sécurité.
  • Appliquer les codes de conduite et directives sur les conflits d'intérêts.
  • Agir de façon responsable et intègre en appliquant les normes et les règles éthiques, déontologiques et juridiques.
  • Respecter les droits des autres chercheurs et de toute personne risquant d'être affectés par sa recherche.
  • Respecter les règles de probité, de confidentialité, d’anonymat et de propriété intellectuelle, dont le droit d’auteur et les brevets.

6. Analyser ses résultats et les discuter au regard de la littérature.

  • Faire la synthèse ou l’intégration de ses travaux de recherche.
  • Analyser de façon critique ses résultats et ceux des autres.
  • Formuler des idées originales à partir des informations recueillies.
  • Élaborer son propre point de vue et justifier ses choix.
  • Situer ses travaux dans son champ de recherche.
  • Défendre ses conclusions et les retombées de ses résultats.

7. Transmettre ses connaissances.

  • Présenter un travail de rédaction témoignant de sa capacité à traiter d'un problème d'une complexité appropriée au niveau de la maîtrise, dans le format et selon les normes de la discipline et de l'établissement.
  • Construire une argumentation cohérente en énonçant ses idées avec rigueur et en structurant ses arguments de façon claire et concise.
  • Appliquer les standards de communication en contexte universitaire.
  • Exercer sa responsabilité d'expert du sujet de sa recherche.

Compétences complémentaires

Compétences complémentaires à développer pendant sa formation selon ses objectifs d'insertion professionnelle

Ces 4 grandes compétences se développent pendant la formation, mais elles ne sont pas évaluées comme telles (ni sanctionnées par le diplôme). Elles sont nécessaires à la réussite académique et professionnelle de l’étudiant. Elles peuvent être renforcées et développées par l’intermédiaire de services et d’activités connexes au programme de formation (services de Bibliothèque, de Placement et autres ; activités conférences midis, colloques et autres). Chacun des énoncés de compétence est suivi d’actions qui en permettent le développement.

1. Reconnaître la valeur et les limites de ses compétences et de ses expériences.

  • Solliciter l'avis de personnes compétentes dans le domaine afin de disposer d’autres points de vue.
  • Tirer parti des avis de ses pairs, d’un superviseur, ou d’un chercheur plus avancé.
  • Examiner ses performances et son expérience d’apprentissage de la recherche afin d'identifier ce qu'il faudrait améliorer.

2. S'engager dans une démarche d'apprentissage et d'amélioration continue afin de développer son expertise et de maintenir son employabilité.

  • Reconnaître les éléments transférables de sa formation, de ses compétences et de son expérience afin de les valoriser auprès des employeurs potentiels ou de ses supérieurs.
  • Savoir chercher et reconnaître les possibilités de carrière au sein et en dehors du milieu universitaire.
  • Se fixer des objectifs de carrière, identifier ses besoins de formation et prendre les moyens pour tenir à jour ses connaissances ou améliorer ses compétences.
  • Développer et maintenir constamment à jour le relevé de ses réalisations et de ses diverses expériences.

3. Initier la mise en place de son réseau professionnel.

  • S'adapter à la dynamique des rapports entre les personnes en milieu de recherche et de travail.
  • Apporter une contribution lors de réunions de recherche (séminaires, ateliers, conférences, réunions d’équipe, etc.).
  • Faire preuve d’initiative au sein de l’équipe et entretenir sa dynamique.
  • Développer et maintenir des relations professionnelles productives avec son superviseur, ses mentors, ses collègues et ses pairs.
  • Utiliser des réseaux personnels et les réseaux sociaux  pour des échanges relatifs à ses activités professionnelles.
  • S’intégrer à des communautés de pratique,  des réseaux de coopération.
  • Contribuer à la réussite des travaux d’équipes.
  • Engager le dialogue avec les pairs de sa communauté scientifique et les utilisateurs des résultats de recherche.
  • S’ouvrir à l’international et en saisir les opportunités de collaboration lorsqu’elles se présentent.

4. S'exercer au travail de chercheur dans une diversité de milieux.

  • Développer sa compréhension des enjeux sociaux, politiques, économiques et culturels en lien avec son champ de recherche.
  • Identifier les programmes de bourses et de soutien financier existants, leurs orientations et leurs priorités.
  • Rédiger sa propre demande de bourse sous la supervision de son directeur de recherche.
  • Valoriser les retombées potentielles de sa recherche.
  • S'intéresser au processus d’exploitation stratégique, sociale ou commerciale des données ou des résultats de recherche.
  • Saisir les occasions de préparer et de donner des présentations orales scientifiques de qualité.
  • Présenter certains aspects de sa recherche lors d'évènements publics.
  • Apporter une aide à la supervision de projets de recherche.
  • Apporter une contribution à l’enseignement.
  • Contribuer au développement d’idées innovantes.
  • Apprécier l'apport de l'interdisciplinarité à l'innovation.
  • Mettre sa formation à la recherche et son expertise au service des collectivités en vue de répondre à certains de leurs besoins.