Accueil > Études > Doctorat

Doctorat

La réussite du doctorat vous permet d'accéder au grade le plus élevé des diplômes universitaires, celui de Philosophiæ Doctor (Ph. D.), et de devenir un chercheur ou un practicien de haut calibre.

Pourquoi faire un doctorat?

Poursuivre vos études au doctorat vous permet de mener de façon autonome et experte un projet de recherche qui apporte une contribution originale à la connaissance, à l'interprétation ou au développement scientifique, technologique ou artistique. C’est l’occasion de contribuer activement à l’avancement des connaissances dans un domaine.

Le doctorat a pour objectifs de permettre à l’étudiant de:

  • Exploiter efficacement l'information et les ressources documentaires pertinentes à son domaine de recherche.
  • Approfondir un sujet de recherche afin d'aller au-delà des connaissances et des pratiques actuelles.
  • Approfondir, d’adapter ou de concevoir des méthodes de recherche ou d'analyse.
  • Assurer de façon autonome la gestion de son projet de recherche.
  • Assurer le respect des normes, des règles d'éthique et d'intégrité, et de favoriser l'exercice de pratiques reconnues en recherche et en diffusion des connaissances.
  • Éprouver la valeur de ses résultats au regard des connaissances nouvelles dans son domaine de recherche.
  • Interpréter, de façon critique, les données propres à un domaine du savoir.
  • Superviser des activités de recherche.
  • Présenter, par écrit et oralement, de façon claire et cohérente, un problème intellectuel complexe, selon les normes d'un domaine du savoir.

Travail de rédaction 

Un programme de doctorat menant au grade de Philosophiæ Doctor (Ph. D.) comporte, en plus d'un examen de doctorat, d'une thèse qui résulte d’une recherche majeure et originale comptant pour au moins 60 crédits et un minimum de 6 crédits attribués à des cours intercycles ou de troisième cycle, excluant ceux de l’examen de doctorat. 

Consultez la section mémoires et thèses pour en savoir plus.

Programmes de doctorat

Découvrez tous les programmes de doctorat offerts à l'Université Laval.

Compétences à développer au doctorat (Ph.D.)

Objectif, mode de formation, disposition ou aptitudes nécessaires

Objectif du doctorat (Ph.D.)

Mener de façon autonome et experte un projet de recherche qui apporte une contribution originale à la connaissance, à l'interprétation ou au développement scientifique, technologique ou artistique

Mode de formation privilégié

Atteinte de l’objectif principalement par la réalisation autonome d’un projet de recherche contribuant à l’avancement des connaissances du domaine

Dispositions, capacités ou aptitudes à mobiliser en contexte universitaire et de recherche

Les dispositions, naturelles ou acquises, font appel à des comportements ou des tendances à agir d’une certaine manière. Elles doivent être mobilisées dans différents contextes et avec régularité pour favoriser la réussite, tant académique que professionnelle.

  • Volonté d'aller au-delà des connaissances et des pratiques actuelles
  • Ouverture à la critique pour en tirer profit
  • Autodiscipline, motivation et rigueur
  • Autonomie en faisant des choix et en justifiant ses décisions relativement à son projet
  • Gestion du stress associé aux échéances, aux résultats ainsi qu’aux relations interpersonnelles
  • Reconnaissance de la valeur des idées nouvelles et de l’impact de la recherche pour le développement de la société
  • Formulation de commentaires et de critiques avec considération et rigueur dans la limite de ses connaissances
  • Adaptation de son discours à des auditoires diversifiés
  • Utilisation de différents moyens de communication qui font appel à une diversité d'outils
  • Utilisation pertinente d'outils numériques pour appuyer le développement de ses compétences professionnelles et complémentaires

Compétences sanctionnées par le diplôme

Expertise professionnelle et connaissances spécialisées 

Cette première catégorie regroupe 7 compétences essentielles évaluées par les enseignants, les directeurs d’essai et conseillers de l’étudiant. Elles sont favorisées par les milieux d’enseignement et de recherche.

Chacun des énoncés de compétence est suivi d’actions qui témoignent de son degré de développement. Ces actions font l’objet d’évaluation et doivent être maîtrisées au terme de la formation dans ce programme.

1. Exploiter efficacement l’information et les ressources documentaires pertinentes à son domaine de recherche.

  • Exploiter des systèmes d'acquisition, de collecte d'informations et de veille à l’aide des technologies de l'information pour réaliser une recherche documentaire exhaustive.
  • Adapter les méthodes et les techniques de collecte et d'analyse existantes ou en concevoir de nouvelles.
  • Évaluer la qualité, l'intégrité et l'authenticité des informations et des résultats de recherche.
  • Évaluer la fiabilité, la réputation et la pertinence des sources.
  • Collecter et archiver efficacement l'information afin de conserver durablement les données ou les sources premières et secondaires.

2. Approfondir un sujet de recherche afin d'aller au-delà des connaissances et des pratiques actuelles.

  • Remettre en question ses idées et les opinions dominantes dans son domaine de recherche afin d’examiner de nouvelles avenues.
  • Exploiter un corpus de recherche pour générer de nouvelles idées, théories ou perspectives.
  • Proposer des hypothèses ou des objectifs de recherche originaux en s'appuyant sur les progrès récents et sur les perspectives de développement de sa discipline ou de son domaine de recherche.
  • Formuler une proposition de recherche structurée témoignant d'une excellente maîtrise de la langue associée à son domaine.

3. Approfondir, adapter ou concevoir des méthodes de recherche ou d’analyse.

  • Perfectionner sa connaissance de la méthodologie de recherche ou de l'appareil théorique en appliquant les principes, les méthodes et les techniques à la problématique ou à l'hypothèse formulée dans son projet.
  • Maîtriser les méthodes d’analyse des données.
  • Justifier le choix de méthodes de recherche parmi celles qui s'appliquent dans son domaine.
  • Motiver l'adaptation ou la conception d'une nouvelle méthode de recherche ou d'une nouvelle technique d'analyse.
  • Mettre en place des dispositifs de validation des résultats de recherche.

4. Assurer de façon autonome la gestion de son projet de recherche.

  • Établir un plan de collaboration avec son directeur de recherche afin de planifier les étapes, les échéances et les productions attendues de son projet de recherche.
  • Faire preuve  d’autonomie, d’initiative et de jugement dans la planification, la révision ou la réorientation des activités à réaliser.
  • Identifier les étapes qui peuvent remettre en cause l'ordre ou le délai de réalisation des activités de recherche et de rédaction et ajuster ses priorités en conséquence.
  • Mobiliser ses ressources et gérer son temps efficacement pour produire les résultats exigés dans les délais prévus.

5. Assurer le respect des normes, des règles d’éthique, d’intégrité et favoriser l'exercice de pratiques reconnues en recherche et en diffusion des connaissances.

  • Participer par son attitude, ses comportements, ses travaux et ses activités de recherche à la responsabilité sociale de l'université.
  • Situer l’impact de ses recherches sur la société et sur l’environnement dans une perspective de développement durable.
  • Appliquer et promouvoir le cadre de référence des trois organismes subventionnaires canadiens sur la conduite responsable de la recherche.
  • Identifier les risques d'infraction ou de contravention et contribuer à leur gestion adéquate selon les normes ou politiques applicables.
  • Préserver activement la santé et la sécurité.
  • Détecter des obligations éthiques et juridiques concurrentes et apprendre à gérer ces dilemmes avec probité.

6. Éprouver la valeur de ses résultats parmi les nouvelles connaissances dans son domaine de recherche.

  • Collaborer à résoudre des problèmes complexes.
  • Développer une pensée critique indépendante et innovante.
  • Évaluer la qualité, la pertinence et l’impact potentiel d’autres recherches.
  • Évaluer l'impact et les retombées de ses propres activités de recherche.
  • S'exercer à prendre position et à défendre ses idées devant un public critique.
  • Recevoir les critiques de ses pairs, de ses superviseurs et des chercheurs afin de cibler rapidement ce qui doit être révisé ou mieux défendu.
  • S'impliquer dans des débats et affronter la controverse en visant l'évolution des connaissances.

7. S'engager dans un processus de partage et de transfert de connaissances et d'expertises dans une variété de situations.

  • Présenter et soutenir une thèse témoignant d'une recherche majeure et originale sur un problème intellectuel complexe, dans le format et selon les normes de la discipline et de l'établissement.
  • Contribuer aux processus de diffusion savante dans une variété de lieux et de formats.
  • Communiquer à l’oral et à l’écrit dans un style adapté à l’objectif et au contexte pour des spécialistes et des non-spécialistes.
  • Exercer sa responsabilité d'agir à titre d'expert de son domaine.

Compétences complémentaires

Compétences complémentaires à développer pendant sa formation selon ses objectifs d'insertion professionnelle

Ces 4 grandes compétences se développent pendant la formation, mais elles ne sont pas évaluées comme telles (ni sanctionnées par le diplôme). Elles sont nécessaires à la réussite académique et professionnelle de l’étudiant. Elles peuvent être renforcées et développées par l’intermédiaire de services et d’activités connexes au programme de formation (services de Bibliothèque, de Placement et autres ; activités conférences midis, colloques et autres). Chacun des énoncés de compétence est suivi d’actions qui en permettent le développement.

1. Reconnaître la valeur et les limites de ses compétences et de ses expériences.

  • Solliciter l'avis d'experts reconnus dans le domaine afin d'enrichir et de comparer ses propres points de vue.
  • Examiner ses performances et son expérience en recherche afin d'identifier ce qu'il faudrait améliorer.

2. S'engager dans une démarche d'apprentissage et d'amélioration continue afin de développer son expertise et de maintenir son employabilité.

  • Reconnaître les éléments transférables de sa formation, de ses compétences et de son expérience afin de les valoriser auprès des employeurs potentiels ou de ses supérieurs.
  • Savoir chercher et reconnaître les possibilités de carrière au sein et en dehors du milieu universitaire.
  • Se fixer des objectifs de carrière, identifier ses besoins de formation et prendre les moyens pour tenir à jour ses connaissances ou améliorer ses compétences.
  • Développer et maintenir constamment à jour le relevé de ses réalisations et de ses diverses expériences.

3. Développer et consolider son réseau professionnel en recherche.

  • S'adapter à la dynamique des rapports entre les personnes en milieu de recherche et de travail.
  • Contribuer activement aux réunions de recherche (séminaires, ateliers, conférences, réunions d’équipe, etc.).
  • Faire preuve d’initiative au sein de l’équipe et entretenir sa dynamique.
  • Développer et maintenir des relations professionnelles productives avec son superviseur, ses mentors, ses collègues et ses pairs.
  • Évoluer au sein d’une  communauté scientifique ou artistique en faisant preuve de respect envers ses collègues.
  • S’assurer une place significative sur le web afin d’avoir un impact dans son domaine de recherche et utiliser des réseaux personnels ou sociaux pour des échanges relatifs à ses activités professionnelles.
  • S'engager dans les sociétés savantes, les organismes publics, les communautés de pratique et les réseaux de coopération.
  • Exercer un certain leadership dans le cadre de projets interdisciplinaires.
  • Coproduire des résultats avec les leaders de son domaine de recherche.
  • Développer des collaborations qui vont au-delà des divergences scientifiques.

4. Exercer sa profession de chercheur dans une diversité de milieux.

  • Saisir les occasions de susciter, promouvoir et animer des discussions sur des résultats de recherche (forums, congrès, colloques), y compris dans le cadre d'activités de transfert et de vulgarisation.
  • Valoriser les interactions de la recherche et de l'enseignement.
  • Superviser la formation à la recherche aux cycles supérieurs.
  • Contribuer à l'enseignement universitaire à tous les cycles.
  • Participer à la gestion des ressources humaines et financières d’un projet ou d'une équipe de recherche.
  • Favoriser par ses travaux et sa pratique l’innovation sociale ou technologique et la créativité.
  • Participer à l'interdisciplinarité en favorisant la discussion et la collaboration avec des pairs et des collègues d'autres disciplines.
  • Développer une compréhension plus large du monde de la recherche, sur le plan national et international.
  • Affiner sa compréhension de la structure organisationnelle, des ressources et des infrastructures de recherche.
  • Connaître les sources existantes de soutien de la recherche, leurs orientations, leurs priorités afin de développer des stratégies de financement efficaces, individuellement et en équipe.
  • S'engager dans le processus d’exploitation stratégique, sociale ou commerciale des données ou des résultats de recherche.
  • Préserver le rôle de la recherche et du leadership des chercheurs dans l'élaboration de politiques.
  • Alimenter l’enseignement et la recherche universitaire en maintenant des liens productifs avec l'industrie, le milieu des affaires, les organismes publics, parapublics, gouvernementaux et non gouvernementaux.
  • Mettre sa formation à la recherche et son expertise au service des collectivités nationales et internationales en vue de répondre à certains de leurs besoins.
  • S’exprimer avec autorité dans son domaine de recherche en situant avec exactitude les frontières de son expertise.