Accueil > Appui à la réussite > Et si on rédigeait!

Et si on rédigeait!

La Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP), l’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS) et la Bibliothèque proposent des retraites de rédaction d’une journée Et si on rédigeait!  

Ces retraites visent à réunir des étudiants de toutes les disciplines en processus de rédaction d’un mémoire, d’une thèse, d’un article, d’un projet de recherche ou en processus de correction d’un texte déjà rédigé. Ces retraites visent à renforcer chez les étudiants le sentiment d’objectif atteint, de progression, d’assurance et de plaisir dans la rédaction. La participation est gratuite.

Pour connaître les dates des prochaines retraites de rédaction, consultez le site de l'AELIES.

Conférences pré-retraite

La Faculté des études supérieures et postdoctorales, en collaboration avec l’AELIÉS, propose des conférences virtuelles pré-retraite de rédaction Et si on rédigeait!

Ces conférences traitent de divers sujets qui touchent de près les étudiantes et les étudiants qui sont dans le processus de rédaction de leur mémoire ou de leur thèse. 

  • L’utilisation du matériel protégé dans le mémoire ou la thèse : des conseils utiles
    Conférencière : Sonya Morales, gestionnaire du Bureau du droit d’auteur
    Êtes-vous auteur ou titulaire de vos travaux universitaires? Pouvez-vous reproduire vos articles scientifiques dans votre propre thèse? Saviez-vous que vous devez obtenir une autorisation pour modifier, traduire ou reproduire une image ou un graphique? Cette conférence vous permettra de savoir tout ce qui est nécessaire afin de déposer vos travaux de recherche en toute quiétude, sans mauvaise surprise.
    10 novembre, 14 h à 15 h, sur Zoom
    Pour s'inscrire 

     
  • La rédaction de l’ossature logique d’une thèse en gestation : une étape cruciale 
    Conférencier : Victor Thibaudeau, professeur à la Faculté de philosophie et président de la Commission des affaires étudiantes
    Ils ont pris toutes les mesures requises, tout lu, noté un tas d’idées importantes, des principes, des arguments, mais ils se trouvent tout emmêlés, avec supposément une thèse à rédiger. Comment se tirer de ce bourbier et passer à l’étape suivante? Voilà la question à laquelle cet atelier tentera de répondre en présentant une méthode basée sur des considérations d’ordre logiques inhérentes à tout travail universitaire. Cet atelier s’adresse aux étudiantes et étudiants au doctorat dont le projet de recherche a déjà été accepté, qui ont terminé leur scolarité, qui ont fait déjà une grande partie des lectures ou des mesures nécessaires au projet, qui devraient être à l’étape de rédaction mais qui, peut-être, tournent en rond et perdent un temps fou, parfois au point de songer à tout abandonner.
    9 décembre, 14 h à 15 h 30, sur Zoom
    Pour s'inscrire

Conseils pratiques pour bien profiter de sa retraite de rédaction

Afin de faire de cette retraite de rédaction une réussite, il est suggéré aux participantes et participants :

  • de définir à l’avance un objectif de rédaction, réalisable en une journée (si possible, avec l’appui de son directeur/directrice de recherche);
  • d’identifier les idées à développer;
  • de tracer une structure, une charpente (même provisoire) des idées;
  • d’effectuer des lectures nécessaires en lien avec les idées à développer;
  • de cibler les citations pertinentes (s’il y a lieu, nécessaire à la rédaction);
  • d’identifier les notes, les références bibliographiques;
  • de préparer les illustrations (graphiques, schémas, croquis, etc.) (s’il y a lieu, nécessaire à la rédaction);
  • de préparer les tableaux (s’il y a lieu, nécessaire à la rédaction);
  • et d’organiser les informations (données collectées, résultats d’analyse, etc.) nécessaires, s’il y a lieu.